Les basques ont construit autour de leur langue une culture originale et créative, empreinte d'influences diverses.

Il englobe tous les savoir-faire (connaissances, techniques, faits et gestes quotidiens), les savoir-dire (langue, mythes, légendes, toponymes et toutes autres traditions orales), les pratiques sociales (jeux et sports, fêtes, gastronomie) et les productions artistiques (chants, théâtre, danses, arts plastiques, littérature).

Les mystérieuses danses basques

Chaque province met en scène ses propres danses, qui sont reprises notamment pendant les fêtes patronales, en signe de respect et d’unité du peuple basque :

    - L’aurresku : cette danse est effectuée sous forme d’hommage, de révérence. Elle est interprétée par un txistulari (joueur du txistu et du tambourin) et un dantzari (danseur). Elle est réalisée généralement dans le cadre de mariages, d’inaugurations, de funérailles…

    - Le fandango : originaire d’Hegoalde (Pays Basque espagnol), la pratique du fandango s’est propagée dans tout le Pays Basque. C’est une danse typique, mixte, caractérisée par le claquement des doigts rythmant la musique, les bras levés.         

    - Les sauts basques : autrefois pratiqués par les mutxikos (les jeunes hommes), les participants forment un grand cercle et exécutent les pas qui sont annoncés par le meneur.

La force basque où comment faire renaître les travaux de la ferme d'autrefois...

Les jeux de force basque permettaient aux fermiers de mesurer leur capacité physique et leur endurance. Aujourd’hui, 16 disciplines sont recensées officiellement. Parmi les plus populaires, nous retrouvons :

Soka-tira (tir à la corde) : l’équipe qui tire sur plus de 4 m son adversaire remporte la victoire.

    - Harrijasoketa (lever de pierre) : il s’agit de lever la pierre la plus lourde possible, parfois avec répétitions.
Il existe des pierres cylindriques, sphériques, rectangulaires ou encore cubiques.

   - Lasto Altxari : ce jeu symbolise le travail effectué pour entreposer la paille.
En effet, dans la ferme traditionnelle basque, le grenier servait à stocker les récoltes.
En tirant sur une corde, il faut hisser une botte de paille de 45 kg le plus de fois possible, en deux minutes.

   - Aizkolaritza (les bûcherons) : placé sur les souches, il s’agit de couper un nombre précis de troncs, grâce à une hache, le plus rapidement possible.

   - Zaku lasterketa (l’épreuve des sacs) : les participants doivent parcourir 120 m avec un sac de maïs sur le dos de 80 kg, le plus vite possible.

Le Pays Basque regorge de spécialités culinaires

Elles se transmettent de génération en génération. Il y en a pour tous les goûts : des chipirons préparés en sauce ou à la placha, au fameux gâteau basque, en passant par les cazuelas de pibales pour les fins gourmets...

 


Dans la même rubrique

© 2017 OFFICE DE TOURISME D'HENDAYE. Tous droits réservés. Mentions légales - Crédits - CGV - Plan du site - Accessibilité